Gabriel Jublin – Contre-Ténor – Chant Lyrique |
2
home,page,page-id-2,page-template-default,ajax_updown_fade,page_not_loaded,boxed

Gabriel_croppedContre-ténor – Gabriel a étudié le chant au sein du département de musique ancienne du Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans la classe de Marie-Claude Vallin et y obtient en 2010 une licence (DNSPM) puis à la Schola Cantorum de Bâle dans les classes de Dominique Vellard et Gerd Türk et y obtient en 2013 un Master à l’unanimité avec les félicitations du jury.
Il a aussi suivi les classes de maitres de Richard Levitt, Andréas Scholl et Margreet Honig à Bâle.
Egalement instrumentiste, il a obtenu les premiers prix de Cor et de Musique de Chambre au CNR de Nice.

En novembre 2017, Gabriel a tenu le rôle de Testo dans La Susanna de A. Stradella avec la Stradella Y-Project, dir. Andrea de Carlo à Rome et à L’Aquila. En octobre, il a chanté les parties solistes de vêpres Romaines de A. Scarlatti et P.P. Bencini avec l’Ensemble Jacques Moderne, dir. Joël Suhubiette, dans une tournée de 4 concerts à Paris, Blois et Tours. Lors du Festival de Royaumont, il a chanté avec l’ensemble Cosmos dans le programme « Nuit et Mystère », répertoire allant de Tallis à Whitacre. Il a chanté la partie de cantus dans le programme « Luther in Rom » dans des polyphonies sacrées de la Renaissance avec Concerto Romano, dir. Alessandro Quarta au 72ème Sagra Musicale Umbria à Perugia et au Musikfest Stuttgart 2017. En avril et mai, il a fait ses débuts à l’Opéra-Comique dans le rôle de Phosphore dans Alcione de M. Marais sous la direction musicale de Jordi Savall et la mise en scène de Louise Moaty, avec une reprise à l’Opéra Royal de Versailles en juin. Pour le vendredi Saint, il a chanté les airs d’alto de la Passion selon Saint Jean BWV 245 de J.S. Bach en la Philharmonie de Berlin avec Berlin Baroque, dir. Gerhardt Oppelt. Suite à une commande spéciale de la part du Palazzo Venezia à Rome pour l’audioguide de son exposition « Labirinti del cuore », il a enregistré avec La Pedrina, le madrigal « Quando madonna io veng’a contemplarte » de Verdelot.

En novembre 2016, il s’est produit dans le concert « Bastarda Regina » avec La Pedrina dans des madrigaux de Marenzio, Crequillon et Palestrina, dir. Francesco Saverio Pedrini et Paolo Pandolfo dans la saison de Forum Alte Musik Basel. En septembre, Gabriel s’est produit dans un récital de musique italienne du 17ème « Lacrime e sospiri » avec La Pedrina, dir. Francesco Saverio Pedrini, en la Wildt’sches Haus de Bâle. Durant l’été 2016, Gabriel a pris part à une tournée Motets et Cantates de Bach lors de festivals dans la région Rhône-Alpes avec Spirito / Choeur Britten, dir. Nicole Corti. Au printemps, il a chanté dans un programme de D. Scarlatti, Missa « La Stella » et le Stabat Mater à 10 voix, au Festival Concerti per Maria Vergine de la Società del Quartetto di Milano avec Il Canto di Orfeo, dir. Gianluca Capuano.